Section Botanique

Responsables : Pierre PHIQUEPAL et Christophe MONFERRAND

Contacts p.phiquepal@wanadoo.fr / ch.monferrand@wanadoo.fr

Activités botaniques

Retrouvez toutes les activités en rapport avec la botanique en consultant l'agenda de la SLB.

Articles de la SLB

Des articles du Bulletin de la SLB en rapport avec la botanique sont disponibles et téléchargeables à la rubrique "Bulletins".

Sites botaniques en France et dans le monde

Les espèces protégées en Gironde

Comme la grande majorité des départements français, la Gironde compte un nombre non négligeable d'espèces protégées, généralement du fait de leur raréfaction due à des facteurs divers.

Les plantes ainsi protégées légalement le sont à trois niveaux :

  • au niveau départemental (Gironde) ;

  • au niveau régional (Aquitaine) ;

  • au niveau national (France).

La Société Linnéenne de Bordeaux vous propose de découvrir quelques espèces au travers d'une série de galeries photographiques. Sauf mention contraire, toutes les photographies sont de Erick Dronnet.

Pour cela, cliquez sur les icônes qui suivent :

Historique

Quelques dates qui jalonnent l'histoire de la botanique à Bordeaux, jusqu'à l'aube du XXIe siècle :

  • 1601 : A cette époque, Charles de l'Ecluse, dit Clusius, avait un correspondant bordelais,  Joachim Venerius, dont seul le nom latinisé était connu, du moins jusqu'au mois de février 2005. En effet, à cette date, un chercheur de la section des manuscrits de la Bibliothèque royale de Belgique, le Dr. Michiel Verweij, a découvert que  le manuscrit numéro ms. III 893/160 était de la main de Joachim Venerius, signé (autographe) LEVENIER. La lettre, en latin, est datée de Bordeaux, le 24 novembre 1611.

  • 1629 : Fondation d'un premier Jardin des Plantes à Bordeaux.

  • 1718 : La Fritillaire est présentée, sous le nom de Fritillaria aquitanica, à l'Académie des Sciences de Bordeaux, présidée par Montesquieu.

  • 1726, 1730, 1750, 1780, 1791 et 1801 : Fondation d'un nouveau Jardin des Plantes et translations successives.

  • 1856 : Dernière translation au Jardin Public où il est encore.

  • 1784 : Publication de "Hortus burdigalensis".

  • 1811 : Publication de la "Flore Bordelaise" (1ère édition).

  • 1818 : Fondation de la Société Linnéenne de Bordeaux.

Les botanistes en Gironde

Sans être assortis de nombreux détails biographiques, sont rassemblés ici les noms de ceux qui ont contribué à la connaissance de la botanique en Gironde. Ces botanistes, exception faite évidemment de ceux disparus avant 1818, ont été membres de la Société Linnéenne de Bordeaux. Beaucoup l'ont été pendant plusieurs décennies et ont laissé la marque de leur personnalité et de leur travail, tant sur le plan strictement botanique que dans le domaine de l'administration et de la maintenance de la Société.

Cette liste comporte des noms connus de tous, et d'autres dont la notoriété n'a pas dépassé la région, des noms appartenant à des temps révolus et des noms de contemporains. Pour des raisons évidentes, aucun nom de personnalité vivante n'y figure.

En fonction des renseignements fournis par les publications et par les archives de la Société, sont indiquées dates et profession, car souvent la botanique était une activité parallèle, expression d'un amateurisme passionné. Pour éviter les répétitions, le lieu de résidence n'est précisé que si ce n'est pas Bordeaux, et le terme de Société sous-entend Société Linnéenne de Bordeaux.

Jean-Baptiste Aymen (1728-1784)

Médecin à Castillon-la-Bataille. Correspondait, sur un ton d'égal à égal, avec Linné qui lui adressait ainsi les réponses: "Au très illustre homme D.D. J.-B. Aymen Médecin bordelais". La Société possède une lettre de Linné adressée à Aymen.

Camille Ballais (1887-1977)

Jardinier de château. S'intéressa spécialement aux adventices croissant autour des installations portuaires de la Garonne. Publia peu, mais a laissé de nombreuses notes manuscrites, données à la Société et exploitées récemment.

Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent (1778-1840)

Général et géographe, il participa à des expéditions scientifiques. Il ne résidait pas en Gironde, mais son passage y fut marqué par l'observation de Lobelia dortmanna à l'étang de Cazaux et la découverte au Cap Ferret d'Ophioglossum azoricum, nouveau pour la flore de France.

Henri Brochon (1833-1896)

Avocat, Il constitua un herbier volumineux auquel il joignit par la suite celui de A. Clavaud. Il s'était vu dédier par ce collègue et ami la nouvelle espèce d'élatine qu'il avait découverte à Saucats.

Pierre Campaigne

Professeur de botanique à "l'école de Bordeaux". Il est cité par J.-F. Laterrade parmi les premiers à s'être occupés ici de botanique. Son herbier, commencé vers 1755, est un des plus anciens possédés par la Ville.

1 / 1

Please reload